· 

Éduquer ou Dresser ?

 

             Voici un petit moment que je songeais à écrire un article sur l'éducation canine, et voici que je me remets en tête ce petit projet. Une belle rencontre hier, avec de chouettes personnes venues de loin pour rencontrer Nymëria, et par son biais, la race, a mené notre discussion sur les clubs d'éducation ou de dressage. Dans le milieu cynophile, les deux termes se retrouvent, et je tends à éviter d'utiliser le second. 

 

             Si l'on met le nez dans un dictionnaire, la définition littérale de "dressage" c'est rendre droit, mais si l'on creuse, les notions de contrainte, de rendre docile ou habituer à des comportements que l'on exige de.... Typiquement, lorsque l'on me parle de dressage, je pense à ces tigres dans les cirques, que l'on contraint à se tenir debout par la peur de recevoir un (ou souvent une série) de coups. 

             Du même coup, lorsque l'on me parle de "dressage canin", je pense à ces clubs d'éducation pour lesquels il est normal de frapper, de pendre et de secouer par la peau du cou un chiot ou un chien adulte qui n'a pas proposé le bon comportement. Le dressage sous-entend une forme de contrainte et de violence avec lesquelles je ne me sens pas à l'aise. Si on vous conseille de donner un "petit coup de sonnette vers le haut" à votre chien pour obtenir une position assise instantanée, on vous invite à dresser votre chien. Le terme d'éducation a un tout autre sens, il s'agit de former quelqu'un en développant et en épanouissant sa personnalité, de développer une aptitude par des exercices particuliers. *.

Chien portant un torquatus : un collier à pointes dirigées vers l'intérieur
Chien portant un torquatus : un collier à pointes dirigées vers l'intérieur

La méthode Traditionnelle

R- P+

 

             Cette méthode se base sur l'utilisation d'une sensation désagréable (ou d'une douleur) puis sur la peur de revivre cet inconfort, pour obtenir le comportement souhaité de la part de son chien :
- Le chien a tendance à tirer en laisse, on donne un grand coup en arrière pour ramener le chien au pied.
Pour que le chien vienne au pied, on ajoute quelque chose de négatif que le chien va vouloir éviter : la sensation de choc subie au niveau du collier. 

C'est ce que l'on appelle la punition positive (P+), c'est le même principe que celui du coup de bâton donné, ou de la porte que l'on claque dans la tête du chien pour l'empêcher de passer avant nous.

- On souhaite que le chien se couche et pour ce faire, on opère une pression du pied du la laisse pour que le chien, afin de se défaire de cet inconfort, flanche et propose le comportement que nous souhaitons. Alors on retire le pied de la laisse, le chien ne ressent plus de pression sur son collier et le confort revient, c'est du renforcement négatif (R-) : on retire une sensation désagréable au chien lorsqu'il fait ce que l'on attend de lui. Lorsque l'on tire sur la laisse du chien pour qu'il nous suive, nous faisons également du renforcement négatif, pour fuir l'inconfort, le chien va se déplacer vers nous.

             Malheureusement pour les chiens, cette méthode fonctionne sur une majorité d'individus, mais dure-t-elle dans le temps ? Eh bien... oui et non. Un chien sensible peut se plier à ces règles, mais va pouvoir présenter des symptômes de son mal être, aucune prise d'initiative, le chien attendra qu'on lui donne un ordre pour bouger. Un chien moins sensible, par contre, risque de s'habituer à la pression opérée, et dans ce cas, nous allons voir une escalade d'instruments de dressage de plus en plus violents. Typiquement, on a le classique cheminement : collier plat, le chien ne tire plus un temps, puis il se remet à tirer : collier étrangleur, le chien cesse un moment la traction puis tire de nouveau : collier étrangleur en chaîne, et lorsque ce dernier ne fait plus effet, on passe au torquatus, les pointes sont généralement suffisamment dissuasives pour que le chien continue de tirer et on obtient ce que l'on recherche : le chien ne tire plus. Mais il peut se planter les piques dans la gorge, il peut continuer de tirer, par l'utilisation de tous ces outils, on a peut être blessé notre chien, abîmé sa thyroïde ? N'aurions-nous pas pu employer une autre méthode pour en venir au même résultat de chien qui ne tire pas ? 

 

La méthode Positive

R+ P-

 

             L'emploi de ce terme est très en vogue en ce moment, elle nous est servie à toutes les sauces, et parfois même avec un petit bout de méthode traditionnelle par dessus le tout. Il peut être bon de rappeler les règles de cette méthode, qui se base sur l'inverse du dressage :

- On souhaite que le chien cesse de tirer en laisse, comme on l'a vu plus haut, pour stopper ce comportement dans la méthode traditionnelle, nous avons usé de punition positive. Son opposé est la punition négative (P-) : on retire quelque chose que le chien veut. Lorsqu'il tire, ce que veut le chien, c'est avancer. Comment lui retirer ce qu'il veut ? Bien vu, tout simplement en s'arrêtant ! Lorsqu'il détend de lui même la laisse, la promenade peut reprendre.

- On souhaite que le chien se couche sur demande (car le chien sait en général très bien se coucher tout seul). Par la méthode traditionnelle, nous l'avons vu, la technique se fait par le renforcement négatif. Son opposé est donc le renforcement positif (P+) : on ajoute quelque chose d'agréable au chien lorsqu'il nous propose le bon comportement. L'apprentissage peut se faire au leurre : on fait suivre la croquette ou la main au chien jusqu'à obtenir un coucher, puis on récompense la position en disant "couché" "très bien couché" "ouiiii couché" et en donnant la friandise lorsqu'il est dans la position souhaitée. On peut également le lui apprendre en capturant le comportement : lorsque le chien se couche de lui même, on renforce le comportement en le codant avec l'incitation comme précédemment cité ("ouiii couché très bien !") et en donnant les friandises.

 

 

Quelle est la meilleure méthode ?

 

             J'aurais envie de vous répondre : "celle qui marche à tous les coups", et à la fois "celle avec laquelle vous vous sentez le plus à l'aise". Que recherchez vous comme relation avec votre chien ? Souhaitez vous avoir un rapport hiérarchique, ressentir que vous êtes puissants, que vous contrôlez votre chien, qu'il vous craint ? Ou bien souhaitez vous plutôt partager une relation complice, de jeu et de confiance avec ce dernier ? Souhaitez-vous que votre chien obéisse à vos ordres, ou préférez-vous qu'il réponde à vos incitations ? En fonction de la réponse que vous pourriez donner à cette question, vous pourriez choisir la première, ou bien la seconde méthode.

             J'entends très souvent "la méthode positive a ses limites". C'est vrai, elle a pour limites la patience de l'humain qui l'utilise. Ou la compréhension de son fonctionnement par ce dernier. On entend aussi souvent que la méthode positive, c'est laisser son chien tout faire, ne jamais poser de limites, ne jamais dire "stop". Au contraire ! Les limites sont essentielles, mais il faut savoir les faire comprendre au chien. Par exemple, on ne veut pas que notre chien passe le portail ou la porte avant nous, nous avons deux solutions :

             Méthode traditionnelle R-P+ : On claque la porte sur le chien. On ajoute une douleur, le chien apprend que lorsqu'il passe la porte, il peut avoir mal. Comprendra-t-il que c'est parce qu'il a passé la porte avant son humain ? Comprendra-t-il que c'est parce qu'il a passé la porte tout court ? Comprendra-t-il que c'est parce qu'il a passé la porte alors qu'un vélo passait devant la maison ? Ou bien qu'il n'a pas le droit de passer la porte quand le merle chante dans le cerisier ? Parfois, la technique fonctionne, le maître est content. Parfois, le chien recommence une fois (beh oui, là le merle ne chantait pas, je peux passer la porte), deux fois (cette fois pas de vélo en vue) etc... et parfois, il ne passe pas la porte du tout, et il faut lui apprendre qu'il peut passer la porte, mais uniquement derrière nous. Cela peut prendre du temps, et l'on a appris à notre chien que prendre une initiative peut provoquer une situation inconfortable ou douloureuse.

             Méthode positive R+P- sans friandise : On referme la porte avant que le chien ne s'engage, et on répète l'opération jusqu'à ce qu'il ne cherche plus à s'engager avant nous. Le chien apprend qu'il doit attendre que l'on s'engage pour obtenir sa récompense : être dehors.

             Méthode positive R+P- avec friandise : Cette fois, on peut être un peu plus pointu dans ce que l'on attend de notre chien. On peut renforcer le fait de rester immobile au moment de l'ouverture de la porte et libérer le chien quand on est passé, au fur et à mesure le chien comprend qu'il ne peut passer la porte que lorsqu'on l'y a invité. On peut lui demander de reculer (récompense) et d'attendre (récompense) le temps que nous passions la porte et ensuite l'inviter à nous rejoindre dehors (récompense). 
Dans ces deux situations, je préfère éviter de poser un mot sur l'action du chien, pour que le comportement soit automatiquement proposé sans que le chien n'attende la sollicitation pour agir. 

             La question qu'il me semble fondamentale de poser est la suivante : la douleur et la peur sont-elles des outils d'apprentissage ? Souhaitons-nous les utiliser avec notre chien ? Les pensons-nous nécessaires pour que notre loulou ait les comportements que nous recherchons ? 

 

Pour le même résultat, une multitude de techniques sont applicables, l'intérêt que je trouve à la méthode positive, c'est que l'on ne casse pas l'esprit d'initiative du chien, il continuera de bouger quand il le souhaite, de nous proposer des choses rigolotes et de nous surprendre ! C'est ce que j'aime d'ailleurs beaucoup chez mes chiennes, cette capacité qu'elles ont à innover pour me faire rire : le rire est aussi une grosse récompense pour le chien!

             Mais, me direz vous, et les chiens agressifs ? Eh bien même avec ceux là, on peut finir par obtenir ce que l'on attend d'eux... mais je vous avouerais que je n'en ai pas la méthode. Des professionnels y sont parvenus avec beaucoup de temps et de patience, je pense qu'avec ces deux outils, et après avoir écarté une cause médicale, il est possible de tout faire en méthode positive, et en plus cela plait aussi au chien !

Comment apprendre la méthode Positive ?

 

             De ce côté là, les ressources Internet ne manquent pas ! J'aime tout particulièrement le travail de Céline Ouzilou, qui nous partage de merveilleux articles pleins de recherches et creusant les mécaniques d'apprentissage : Hund.fr. Elle y remet en question beaucoup d'idées reçues, notamment celles sur le renforcement de la peur, dont on entend souvent parler "il ne faut pas caresser son chien quand il se réfugie dans nos jambes". 

Un petit rappel sur les 5 mythes du chien parfait vous donneront une belle entrée en matière pour découvrir le travail de Sasha Goldman, qui a fondé Dog faculty.

Pour apprendre plein de tours à votre chien, le vous laisse découvrir la chaîne Youtube et le site Le jardin de Snow, tenus par Marion.

Découvrez également le merveilleux travail de Cynotopia, grâce à laquelle j'ai pu apprendre pas mal de tours de fitness canin, afin d'apprendre à mes louloutes à connaître leur corps et à se le représenter dans l'espace. 

Enfin, vous en apprendrez encore plus avec le blog En compagnie des chiens, tenu par Michel Lacasse et Nadine Caron, qui nous inondent d'informations depuis l'autre côté de l'Atlantique ! 

Je vous laisse en découvrir encore beaucoup d'autres, au fil des clics et des recherches ! Il y en a énormément que je n'ai pas cité dans mon article mais dont les sites Internet sont des mines d'informations. Ne cessez jamais de vous remettre en question, de questionner les comportements de votre chien et ce qui l'a amené à les avoir, et restez positif pour lui, et pour vous-même.

Profitez de votre chien !

 



* Dresser : Rendre docile un animal, l'habituer à des comportements qu'on exige de lui.

Éduquer : Former quelqu'un en développant et en épanouissant sa personnalité.

Source : Dictionnaire Larousse

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Claudine boudon fortier (lundi, 29 octobre 2018 21:39)

    JUSTE MERCI !!!